notre histoire




Chez les Bertin, le poisson, c’est un peu l’ADN de la famille.

Cinq générations dans le domaine piscicole, de la pêche à l’ostréiculture.

Tout commence en 1969...

Les parents de Bruno inaugurent leur poissonnerie à la Palmyre. Pour cet événement, Josette prépare une soupe de poissons. Elle a tellement de succès que certains lui demandent d’en faire à la vente. C’est ainsi que né Le Velouté Trembladais. Produit phare de la maison, il est d’abord commercialisé en vrac. A cette époque, les clients viennent chercher leur soupe avec leur pot à lait. Avec l’augmentation de la demande, une mise en bouteille est nécessaire.

Dès 16 ans, Bruno, le fils, se consacre à l’ostréiculture...

...Pourtant il a pleins d’idées pour cette soupe et pousse ses parents à en créer d’autres. A 18 ans, il leur demande de lui confier la partie confection des soupes. Sa mère lui apprend les gestes et les secrets de sa recette.  Il invente rapidement une nouvelle soupe La Trembladaise, soupe de poissons et langoustines ainsi que La Cotinarde faite spécialement pour la Criée de la Cotinière.

Perpétuer la tradition familiale

En jouant la carte de la simplicité, de la qualité et de l’authenticité, la troisième génération fait son entrée. En 2014, Marine, la petite fille de la créatrice du Velouté Trembladais, intègre l’entreprise. Une belle collaboration naît entre Marine et son père. Son arrivée permet d’apporter une touche de modernité et une vue nouvelle sur l’ensemble de l’entreprise.



notre production


La recette d’une bonne soupe de poissons tient en quelques principes simples et de bon sens : du poisson de qualité, un mélange harmonieux d’épices, du savoir-faire.

 

Nous préparons un fumet de légumes avec des carottes, poireaux, pommes de terre, de l’oignon, du vin blanc, du beurre de Charente, le tout brassé à chaud avec de la farine. Nous ajoutons ensuite un mélange d’épices au dosage secret avec du poivre, du piment doux et fort, du thym, du romarin, du clou de girofle...

 

Vient alors le moment où l’on adjoint le poisson, ou plutôt les poissons. Ils sont achetés presque exclusivement à la Criée de la Cotinière, sur l’île d’Oléron. On y trouve du congre, du merlan, du grondin, du mulet, de la rascasse…

 

Poissons, épices, fumet de légumes subissent une première cuisson. Nous versons ensuite de la sauce tomate, on brasse, on broie, pour obtenir un mélange le plus fin possible, avant une seconde cuisson. Au final : zéro déchet.

 

Les bocaux sont ensuite remplis à l’entonnoir, avant d’être capsulés. Ils passent une bonne heure dans un autoclave pour une séance de stérilisation qui garantit une durée de consommation de 3 ans.

nous vous souhaitons un excellent appétit !





l'équipage de la conserverie bertin

Marine Bertin


Dans la société depuis 2014

Directrice générale, je gère la partie administrative de l’entreprise ainsi que la relation clientèle et je m’occupe de la communication de l’entreprise ainsi que de la Préparation de vos commandes.

BRUNO bertin


Dans la société depuis 1989

Gérant de la Conserverie BERTIN

Je m'occupe de toutes les commandes de matières premières et je fait partie de l’équipe de production. Je Prépare et vérifie les commandes avant livraison et suis seul détenteur de la recette de nos soupe !

Jacky Huot


Dans la société depuis 1999

Je suis responsable de production et je m'applique à organiser les productions de soupes journalières. Je fait partie de l’équipe de production et suis le livreur principal. Tout au long de l'année, j'effectue la maintenance du matériel.

jean-luc pison


Dans la société depuis 2001

Je suis préparateur des produits, je m’occupe à éviscérer et nettoyer tout le poisson reçu. Je fait partie de l’équipe de production et livre les commandes sur la presqu’ile d’Arvert.